Accueil » Documentation » Le riz de mangrove en Guinée : propositions d’améliorations pour le développement de sa commercialisation

Le riz de mangrove en Guinée : propositions d’améliorations pour le développement de sa commercialisation

Mémoire de Jessica Norsa (Istom), novembre 2011.

Résumé

La Guinée possède de nombreuses ressources naturelles, mais se situe pourtant parmi les pays les plus pauvres du monde. Le pays est tourné vers une agriculture de subsistance et n’arrive cependant pas à couvrir les besoins de sa population et se retrouve dépendant des importations.

Le riz constitue l’aliment de base de la population mais la Guinée importe 30 % de sa consommation, les mangroves produisent de 10 à 15 % de la production nationale. Le riz de mangrove (Bora Malé) présente de nombreuses qualités, son développement permettrait l’amélioration du niveau de vie des acteurs de la filière et contribuerait à l’autosuffisance alimentaire du pays.

C’est dans ce cadre que l’AFD s’est engagée depuis plus de 20 ans, pour soutenir le développement durable de cette filière, avec actuellement, le projet Riz BG qui agit pour renforcer les capacités techniques et organisationnelles des acteurs du secteur. La commercialisation en vue de satisfaire les besoins locaux, ne reste pas en marge de ces actions.

C’est ainsi qu’une étude de marché, afin de répondre aux attentes des consommateurs par une opération de promotion du riz Bora Malé, a été mise en place dans le cadre d’un stage de fin d’études. Les différentes possibilités de valorisation et commercialisation du riz Bora Malé ont également été analysées afin de pouvoir proposer des solutions durables. »

Mots clés : AFD, commercialisation, développement durable, Projet Riz BG, Riz Bora Malé, valorisation.