Accueil » Projets » Projet PAM 2018 » Contexte et objectifs

Contexte et objectifs

Depuis 2015,le Programme Alimentaire Mondial en Guinée (PAM-Guinée) à travers ses sous bureaux de Guéckédou et Nzérékoré a acheté 105 tonnes de riz étuvé auprès de cinq (5) unions de femmes étuveuse en Guinée forestière agissant à la fois comme transformateurs (décorticage + étuvage) et grossistes. Ces unions qui bénéficiaient alors de l’appui technique de la MGE au travers du programme ACORH ont démontré leur capacité à répondre aux exigences du PAM.

En 2016, PAM-Guinée a poursuivi cette collaboration avec 9 unions d’étuveuses dans le cadre d’un projet de soutien à 281 écoles à cantines à partir de livraison de 702 tonnes de riz local en connectant directement les unions avec la demande des écoles en riz. Ce programme a concerné 5 préfectures en Guinée forestière à savoir Beyla, Lola, Yomou, Macenta, N’zérékoré et Guéckédou.

En 2017, à la suite des précédents programmes d’achats locaux les mêmes unions des étuveuses ont été sollicité pour l’achat de 1 166 tonnes de riz local livrées dans 331 écoles à cantine en Guinée forestière. Aussi, 227 tonnes supplémentaires ont été livrés par 3 unions leader à Koulé, Gouécké et Kokota.

Dans toutes ces collaboration avec PAM-Guinée, les Unions des étuveuses ont organisé le transport et la livraison des stocks de riz conditionnées dans les sacs avec étiquette PAM après inspection de la qualité par le Bureau Veritas .

De plus la MGE se verrait confier la responsabilité du pré contrôle qualité pendant la production jusqu’au conditionnement des stocks dans les unions avant l’inspection de qualité du bureau veritas, contrôle commandité par le PAM-Guinée.

Cet accompagnement des unions des étuveuses par le PAM-Guinée s’inscrit dans le cadre de la poursuite aux réponses à la demande des cantines scolaire en Guinée pour la consommation du riz local. Pour ce faire il s’agit de professionnaliser les unions dont le rôle ne se limite pas à la production mais aussi au transport, d’augmenter la compétitivité de la filière riz local ainsi que de responsabiliser les écoles et les structures décentralisées de l’Etat.

Pour rappel, cette mission de suivi et accompagnement de la MGE est rendu possible grâce à 7 animateurs et 1 coordinateur technique tous basés avec une assistance technique régulière de la direction à travers le suivi conseil rapprochés des unions ciblées via les activités de renforcement des capacités des unions se reposent sur six( 6) piliers principaux : (i) Sensibiliser les unions sur le contenu des contrats et le respect des engagements ;(ii) Accompagner les unions à obtenir des crédits en cas de besoin auprès d’une banque à des taux compétitifs ; (iii) Accompagner les unions à négocier et gérer les sous-traitances avec d’autres unions des étuveuses pour éviter tout problème.