Accueil » Projets » Projet PNAAFA » Composantes du projet PNAAFA

Composantes du projet PNAAFA

Le comprend trois (3) composantes.

Composante A : Appui aux OPA

Appui institutionnel aux OPA (sous-composante A1). Le résultat attendu de la sous-composante est une meilleure structuration des fédérations, des unions et des groupements de base.

Appui économique aux OPA (sous-composante A2). Le résultat attendu est le développement des activités économiques des fédérations, unions et de leurs membres.

Composante B : Appui aux services publics et à la finance rurale

Appui institutionnel aux services publics (sous-composante B1). Le résultat attendu « les services publics délivrent des prestations de qualité ». Le Programme signe des contrats avec les services publics au niveau régional et préfectoral pour la prestation de services aux OPA partenaires.

Consolidation et institutionnalisation des ASF (sous-composante B2). Le résultat attendu est le développement au niveau local d’un partenariat entre les OPA et les services publics, qui fournissent des services à la demande.

Composante C : Coordination, suivi-évaluation et gestion des savoirs

La composante assume la coordination, le suivi-évaluation et la gestion des savoirs.

Le suivi et la supervision du Programme ainsi que l’administration du Don sont assurés directement par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA).

L’approche du Programme est de financer essentiellement à travers des contrats, les plans d’action des Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) dans les filières ciblées.

C’est dans ce cadre que l’Unité de Coordination du PNAAFA-BGF a contractualisé avec la MGE en vue d’appuyer l’émergence d’une interprofession autour de la filière riz en Basse Guinée et le développement des maillons en aval (transformation, commercialisation) avec un appui organisationnel et institutionnel adapté.