Accueil » Actualités » Atelier national de concertation des acteurs des filières agricoles

Atelier national de concertation des acteurs des filières agricoles

Dans le cadre de faire le bilan des résultats du projet SARA , il a été organisé les mardi 10 et 11 octobre 2017, le premier atelier national de concertation des acteurs à Conakry.

Cet atelier a regroupé 83 participants venus de la DUE, des partenaires du projet (Gret, CCFD, FPFD, MGE), des représentants des ONG nationales et internationales , des projets et programmes, des organisations paysannes (des fédérations, unions de producteurs, transformateurs, commerçants) de Moyenne Guinée, Guinée Forestière et Basse Guinée, le réseau Bora Malé, les chambres consulaires, des institutions de recherche, des représentants du ministère de l’Agriculture, de l’Industrie, de l’Environnement.

Cette rencontre initiée par le projet SARA, en collaboration avec ses partenaires opérationnels, à d’aborder plus particulièrement les actions et acquis sous l’angle de quatre grands enjeux du développement de ces filières, à savoir : i) La structuration des filières et Système traditionnel de production des semences, ii) Politique et stratégie du gouvernement en matière d’appui à l’agriculture familiale durable, iii) La mise en place de dispositifs d’appui conseil technique, économique, organisationnel efficace pour les organisations de base et la restitution des études sur les acquisitions massives de terres agricole en Afrique de l’Ouest et en Guinée, iii) L’Agriculture familiale, souveraineté alimentaire et l’amélioration de la compétitivité des produits locaux par l’amélioration de la qualité et la recherche de marchés à plus forte valeur ajoutée.

La clôture des activités de l’atelier est annoncée après le témoignage Dr Sano, ancien ministre de l’agriculture et président du COPAGEN. Le modérateur a demandé à Madame Cécile Broutin,Chef de Projet siège à PARIS de donner ses impressions sur l’atelier. Madame Cécile Broutin annonce qu’il est important que tous les acteurs se mettent ensemble et que cet atelier était une passerelle.

Elle poursuit que la PCUD, la COPAGEN et d’autres acteurs doivent se mettre ensemble autour d’un objectif commun. Elle se réjouit du fait que le thème soit au centre des préoccupations de tous les participants à cet atelier. Madame Cécile Broutin a suggéré que chaque acteur fasse un document de partage pour faire la promotion de l’agriculture familiale et que chacun devrait trouver des sujets qu’on peut approfondir dans les rencontres à venir. Elle se réjouit des informations partagées à l’issu de cet atelier et remercie tous les participants.

Le modérateur passe enfin la parole au Président de la CNOP-G et de la FPFD, Monsieur Moussa Para Diallo pour le mot de clôture. Il commence par souhaiter la bienvenue aux personnes venues du Mali et de la Sierra Leone pour participer à cette rencontre, et remercie le projet Sara, l’UE d’avoir fait confiance au Gret pour piloter ce projet. Il remercie également Mr Sano pour sa présence pendant les deux jours de l’atelier.

Au nom du département de l’agriculture, il recommande que chaque participant fasse une restitution de l’atelier au sein de sa structure. Il demande au partenaire au développement de faire des propositions nouvelles pour l’émergence de l’agriculture familiale et que la CNOP-G à son tour doit s’inscrire d’avantage dans la promotion de l’agriculture familiale durable. Il conseille à chaque acteur d’accepter les critiques pour s’améliorer. Il annonce que depuis plus de 20 ans la FPFD est accompagné par la Coopération Française et souligne que la Guinée devrait être le pays promoteur de l’agriculture familiale de par sa diversité régionale.

Il remercie l’ensemble des participants et clôt l’atelier national sur les enjeux et perspectives de l’agriculture familiale durable en Guinée.